Séminaire GRACE: Genre, Race, Classe et Environnement

  • Recherche
Publié le 26 janvier 2024 Mis à jour le 2 février 2024
Date(s)

du 31 janvier 2024 au 27 mai 2024

Lieu(x)

Campus Carlone

Séminaire Annuel GRACE Genre, Race, Classe & Environnement
Sous la direction d’Emilie Souyri (MCF, LIRCES UPR 3159) & Nora Galland (MCF CTELA UPR 6307)
 

Le séminaire GRACE se propose d’interroger les enjeux de justice environnementale au prisme des sciences humaines et sociales ainsi que du droit en croisant les problématiques liées au genre, à la race et à la classe. Ce séminaire s’attachera à rendre visible et à déconstruire les rapports de pouvoir qui rendent les groupes sociaux opprimés plus vulnérables aux effets de la crise climatique. Il est nécessaire d’analyser les raisons qui expliquent la vulnérabilité de certains groupes sociaux et de révéler les effets de la crise environnementale sur les systèmes de pouvoir déjà en place. Dans quelle mesure les inégalités climatiques participent-elles au maintien de systèmes de domination ?

Pour lire l’ensemble de l’argumentaire du séminaire, découvrir le programme, avoir des informations sur les intervenants et connaître le lieu du séminaire, voir le site internet 
 

Le comité scientifique de GRACE

Emilie SOUYRI, MCF, Études Anglophones, LIRCES UPR 3159

Nora GALLAND, MCF, Études Anglophones, CTELA 6307

Anne DEBRAY, MCF, Études Anglophones, LIRCES UPR 3159

Jean-Luc PRIMON, MCF, Sociologie, URMIS CNRS UMR 8245 - IRD UMR 205

Sandrine MONTIN, MCF, Lettres Modernes, CTELA UPR 6307

Cinq séances sont déjà programmées :

  • GRACE #1 : le 31 janvier 2024 à 17h (salle du conseil, campus Carlone, en co-modal) Lien Zoom

Nora Galland, Anne Debray et Emilie Souyri présenteront pour la séance introductive des lectures critiques de Nancy Tuana, Racial Climates, Ecological Indifference : An Ecointersectional Analysis (2023) Stefania Barca, Forces of Reproduction, Notes for a Counter-Hegemonic Anthropocene (2020) et Maria Mies et Vandana Shiva, Ecofeminism (2014)

  • GRACE #2 : le 14 février 2024 à 17h (salle du conseil, campus Carlone, en co-modal) Lien Zoom

Hadrien Malier, Professeur de Sciences Économiques et Sociales (Lycée), Sociologue, Institut de Recherche Interdisciplinaire sur les Enjeux Sociaux. Il a obtenu son doctorat en décembre 2022 grâce à sa thèse "Populariser l’écologie, éduquer les classes populaires? Ethnographie critique d’interventions publiques et militantes en France et en Argentine". Il est intéressé par les questions environnementales et l'économie morale, le rapport entre écologie et classes sociales avec en particulier les classes populaires, mais aussi la précarité énergétique, la santé environnementale et la ville. Il a publié l'article "Greening the poor: the trap of moralization" (2019) ainsi que "Les classes populaires et l’enjeu écologique. Un rapport réaliste travaillé par des dynamiques statutaires diverses" (2021), co-écrit avec J.-B. Comby.

  • GRACE #3 : le 21 mars 2024 à 11h (salle du conseil, campus Carlone, en co-modal) Lien Zoom

Pierre-Yves Carpentier, Psychologue et doctorant en Psychologie Sociale, Politique et Environnementale. Membre du Laboratoire d’Anthropologie et Psychologie Cliniques, Cognitives et Sociales (LAPCOS UPR 7278) et de l’OTECCA (Observatoire de la Transition Ecologique et Citoyenne Côte d’Azur). Ses recherches portent notamment sur le pouvoir, les dominations et les conséquences environnementales des systèmes politiques.

  • GRACE #4 : le 10 avril 2024 à 11h (salle du conseil, campus Carlone, en co-modal) Lien Zoom

William Acker, Juriste et président de l’Association Nationale des Gens du Voyage Citoyens (ANGVC). Juriste et issu des communautés dites des « gens du voyage ». Depuis 2019, il mène et participe à plusieurs projets de recherche en lien avec les politiques publiques d’accueil des gens du voyage, la lutte contre l’antitsiganisme (la voix des Rroms et ERGO Network) et la documentation des pratiques professionnelles des femmes d’origine romani (Mucem). Il est l'auteur du chapitre intitulé « Aires d’accueil des gens du voyage : un racisme environnemental ? » (Philippe Boursier éd., Écologies. Le vivant et le social. La Découverte, 2023, pp. 341-348), et de l'ouvrage Où sont les « gens du voyage » ? Inventaire critique des aires d’accueil publié aux Editions du Commun en 2021.

  • GRACE #5 : le 27 mai 2024 à 15h (salle du conseil, campus Carlone, en co-modal) Lien Zoom 

Amber Murrey, Professeure en Géographie Humaine, au Mansfield College, Université d’Oxford. Géographe politique et décoloniale, Amber Murrey s’intéresse à la géographie de la violence et de la résistance en Afrique centrale et Afrique de l’ouest, aux géographies anti-racistes noires et africaines, à la décolonisation du savoir et au rôle des sciences humaines et sociales dans les changements sociaux. Ses recherches ont reçu un financement de la prestigieuse British Academy et de la Wolfson Foundation en 2022 et elle est l’autrice de Slow Dissent, Fast Capitalism: A Decolonial Mixtape of the Afterlives of Extraction in Central Africa, toujours en cours de rédaction, un ouvrage qui traite de la violence du pétrole, de politique et de résistance en Afrique centrale.

Contact :